Je préfère Garder et vendre son lait

La plus grande différence entre un entrepreneur et un employé est dans leurs valeurs fondamentales. Un employé pense que pour être riche, il doit avoir un emploi bien rémunéré, en fait la majorité des gens le pensent tandis qu’un entrepreneur acquiert plus d’actifs.

Voici une leçon de Robert Kiyosaki tirée du livre « l’entreprise du 21 ème Siècle » [1] et j’y ajouterai quelques de mes réflexions :

Le problème avec le revenu d’emploi, c’est qu’il s’agit d’un processus incroyablement limité et linéaire. Vous travaillez une heure, vous gagnez un dollar ; vous travaillez deux heures, vous gagnez deux dollars. Ce revenu dépend de vous, ce qui signifie que vous ne pouvez jamais cesser de travailler. Comme je l’ai dit plus tôt c’est un piège. La majorité des gens le sentent instinctivement, mais ils supposent que la façon d’échapper à ce piège est de gagner davantage d’argent.

Mais cela ne change rien au fait qu’ils sont prisonniers de leur source de revenus. En fait, gagner davantage d’argent ne fait souvent que resserrer l’étau.

Les quadrants « P » et « I » n’ont pas trait à une hausse des revenus ; ils se rapportent plutôt à la possession d’actifs qui génèrent des revenus.

Les choses que la majorité des gens croient être des actifs ne le sont pas du tout ; en fait, c’est un élément de passif.

Ce qui fait qu’une chose est un actif ou un élément de passif est le cash-flow, et non pas une valeur abstraite. Autrement dit, cette chose génère-t-elle des revenus qui entrent dans votre poche ou vous oblige-t-elle à sortir de l’argent de votre poche ? Toute chose vous fera soit gagner de l’argent, soit en débourser. Si elle vous fait gagner de l’argent, c’est un actif ; sinon c’est un élément de passif.

Qu’est-ce qu’un actif ?

La majorité des gens sont si désorientés devant ce concept qu’ils comprennent à l’envers. Ils consultent le dictionnaire et apprennent qu’un actif est quelque chose qui a une valeur. Oui peut-être. Mais le problème, c’est ce mot délicat qui peut prendre plusieurs sens : valeur. Permettez-moi encore de vous poser une question :

Que vaut votre maison ?

Avant de répondre, permettez-moi encore la même question autrement :

Combien d’argent votre maison vous rapporte-t-elle mois après mois ?

Il y a des fortes chances que votre réponse soit «  Eh bien rien du tout – en fait, elle me coute assez cher chaque mois en entretien, réparation, etc. »

Exactement. Et c’est parce que votre maison n’est pas un actif ; c’est un élément de passif.

« Mais attendez une minute, dites-vous, ma maison vaut quelques centaines des milliers de dollars ! »

Oh, vraiment ? Quand ? Quand vous  la vendrez, dans l’avenir hypothétique ? Mais alors, où vivrez-vous ? Prendrez-vous le produit de la vente pour acheter une autre maison? bien-sûr. Alors où est la valeur, le véritable revenu discrétionnaire que vous pouvez tenir entre vos mains et utiliser pour acheter quelque chose qui vous plaît ou même investir ? Ce revenu n’existe pas. Votre maison n’est pas un actif ; c’est un trou dans le sol dans lequel vous jetez de l’argent.

Comment distinguer un actif d’un trou dans le sol

Oubliez la définition du dictionnaire pendant un moment. Parlons plutôt du monde réel. Un actif est quelque chose qui travaille pour vous et qui ne vous oblige pas à travailler pendant le reste de votre vie. Mon père pauvre disait toujours : «  Trouve un emploi ». Mon père riche disait : «  Constitue-toi des actifs ».

L’avantage qu’il y a lorsque vous créez une entreprise, vous créez un actif.

Je n’investis que dans des choses qui me rapportent de l’argent. Si une chose qui me rapporte de l’argent, c’est un actif ; si elle m’oblige à débourser de l’argent, c’est un élément de passif.

Pour les gens qui comprennent bien ce concept, l’actif numéro un est généralement une entreprise, alors que le deuxième est typiquement l’immobilier.

Lorsqu’on possède des biens immobiliers, le but est de les conserver en tant qu’actifs, et non de les vendre pour réaliser un profit. Si vous achetez un immeuble pour la somme de 100 000 $ et que vous le revendez 200  000 $, ce n’est pas un actif ; vous n’avez fait que de générer un gain en capital de l’ordre de 100 000 $. Vous avez dû vous débarrasser de votre pour toucher cet argent. Vous avez tué cet actif. C’est comme si vous vendiez votre vache. Je préfère garder la vache et vendre son lait.

Une vache paisible : Vaches : Animaux : Animaux : Province de Liège :  Belgique : Routard.com

Un emploi n’est pas un actif, vous ne pouvez pas le vendre, vous ne pouvez pas le louer ; vous ne pouvez pas en tirer les dividendes. Pourquoi passer des décennies, les meilleures années de votre vie, à travailler pour bâtir quelque chose qui n’est  pas un actif ? Ou, plus précisément, à bâtir l’actif de quelqu’un d’autre ?

On nous a inculqué cette croyance voulant qu’un bon emploi ait une certaine valeur inhérente, mais il n’en a aucune – zéro. Et pour comble d’insulte, le revenu d’emploi est alors imposé à un taux élevé que toute autre forme de revenu. C’est dire que les dés sont pipés ! Et pourtant, c’est le prix que certaines personnes sont prêtes à payer pour jouir de la « sécurité » qu’offre le quadrant « E »

Coach Jacques Kampoy


[1] Robert Kiyosaki, l’entreprise du 21 ème Siecle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :